Ill. Léonard de Vinci, La Sainte Anne, musée du Louvre

Restaurer Léonard

Cinzia Pasquali

Diplômée de l’Institut Central de Restauration de Rome (ISCR), peintures & sculptures, et de la Maîtrise des Sciences et techniques (Conservation des Biens Culturels, Université Paris I). Cinzia PASQUALI a dirigé plusieurs chantiers de grande envergure en Italie, telle l’Église Donna Regina Nuova de Naples et l’Église Santa Barbara dei Librari de Rome et nombreux tableaux parmi le quels les peintures sur cuivre de grands formats de Dominiquin et Ribera de la Chapelle du Trésor de St Janvier à Naples.
Installée en France depuis 1990, elle a dirigé la restauration des chantiers monumentaux tels que la Galerie d’Apollon au Louvre, la Galerie des Glaces au Château de Versailles, la Grande Singerie au Château de Chantilly, et plus récemment la Chancellerie d’Orléans aux Archives Nationals. Elle travaille également régulièrement au Centre de Recherche et Restauration des Musées de France (C2RMF) où elle a notamment restauré Sainte Anne, la Vierge et l’Enfant Jésus de Léonard de Vinci et le Bacchus attribué à l’atelier de Léonard de Vinci dans les collections du Louvre. Récemment elle a restauré La mort de Sardanapale et le massacre de Sciò d’Eugene Delacroix du musée du Louvre, le diner d’Emmaüs de Rembrandt du musée de Jacquemart André et le Triptyque de l’Annonciation de la Cathédral de Moulins.
Cinzia Pasquali a publié de nombreux articles et participe à de multiples conférences.

 

La figure de Leonardo da Vinci est inscrite dans l’imaginaire collectif. De nombreux textes lui sont dédiés afin de comprendre sa personnalité. Ses œuvres sont si connues et estimées que la moindre intervention suscite non seulement un vif intérêt du public et de la communauté scientifique, mais aussi de nombreuses polémiques. La Sainte Anne a été la première des œuvres de Leonardo conservées au musée du Louvre à être restaurée dans notre siècle. Cette intervention a marqué le début d’une campagne de restauration de l’ensemble du corpus de l’artiste et de son atelier accompagnée d’une exploration approfondie de sa technique picturale. À travers l’analyse matérielle et les enquêtes diagnostiques sur ses peintures lors des interventions de restauration, on a cherché à pénétrer le processus créatif de Leonardo pour éclairer les nombreux aspects encore mystérieux de ce grand génie de la Renaissance.

DATE

23/05/2025

Lieu

Bordeaux Athénée amphithéâtre Wrésinski

Durée

18H - 1H15

Adhérer