Poser l’ensemble : Kiki de Montparnasse, modèle érotique des années folles

Date : 01/10/2021
Lieu : Bordeaux Inscription

Claire Maingon
Maître de conférences en histoire de l’art contemporain. Université de Normandie (Rouen)

Claire Maingon est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université de Normandie (Rouen). Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages sur l’érotisme dans l’art. Elle est membre de plusieurs centres de recherche dont la Société de l’histoire de l’art français. Ses recherches l’ont porté à étudier les Nus dans l’art qui ont tant préoccupé les artistes notamment depuis la Renaissance. D’où ses publications : « Les Scandales de l’art érotique » 2016, »Les chefs-d’œuvre du patrimoine érotique » 2019, tous deux chez Beaux-arts éditions.  Un autre ouvrage, consacré à la « Visualité et la lecture de l’érotisme au 19e siècle », est en préparation aux éditions Norma.

Dans le jargon d’atelier, poser l’ensemble signifie poser le nu. Mais qui sont ces femmes acceptant de se dévoiler entièrement devant l’artiste ? Sont-elles des professionnelles, des amateurs ? Sont-elles pudiques ou impudiques ? Comment les artistes se comportent-ils avec elles ? Après avoir proposé un regard général sur l’histoire du métier de modèle de nu, nous découvrirons la stupéfiante histoire de Kiki, reine du quartier de Montparnasse dans les années 1920-1930 et qui posa le nu pour Foujita, Man Ray, Moïse Kisling… Une femme, un modèle sensuel, au destin hors-normes dont l’histoire croise celle de l’Ecole de Paris et l’émergence du féminisme.

IIl., Man Ray, Alice Prin dite Kiki de Montparnasse

Facebook