La peinture impressionniste et la décoration

Date : 20/05/2022
Lieu : Bordeaux Athénée amphithéâtre Wrésinski et en replay Inscription

Marine Kisiel

Docteur en histoire de l’art elle a consacré sa thèse à l’intérêt des peintres impressionnistes pour la décoration sous la co-direction de Bertrand Tillieret de Richard Thomson. Conservateur du patrimoine, conseillère scientifique à l’INH, elle enseigne à l’École du Louvre, à l’université Paris IV et elle est membre du comité de rédaction de la revue Histoire de l’art.

Elle a été conservateur des peintures au château de Fontainebleau entre 2014 et 2016, puis au musée d’Orasy en charge des collections impressionnistes, de 2016 à 2020. Elle y a été co-commissaire des expositions « Degas Dessin » en 2017, « Degas à l’Opéra » et « James Tissot. L’Ambigu moderne » en 2020. Elle est l’auteur d’un important ouvrage, « La peinture impressionniste et la décoration » éditions Le Passage, Paris, 2022

 

L’intérêt des impressionnistes pour la décoration a, jusqu’à aujourd’hui, été largement occulté. Un examen attentif de leurs œuvres comme de leurs réflexions théoriques révèle, cependant, combien les enjeux de la décoration et du décoratif ont été centraux dans le développement de leur art. En s’emparant de cet aspect méconnu et pourtant immensément fécond des travaux de Monet, Renoir, Pissarro, Degas, Cézanne, Morisot et Caillebotte, cette conférence proposera une relecture inédite de la peinture impressionniste. On s’emploiera à y dévoiler une facette oubliée de la production de ces peintres, qui, de l’objet d’art au monumental et du ciment à la céramique, redonne à un art familier une profondeur insoupçonnée, et l’ancre à nouveaux frais dans le paysage artistique de la fin du XIXe siècle, où l’importance du décoratif est capitale.

Facebook