Monet et la tragédie impressionniste

Claire Maingon

Maitre de conférences de l’art moderne, université de Rouen

Claire Maingon est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université de Normandie (Rouen). Elle est l’auteure de nombreux articles et ouvrages, notamment publiés par les éditions Beaux-arts.

 

Claude Monet est assimilé au peintre du bonheur et des jardins. L’artiste incarne à lui seul l’art impressionniste paysager. Pourtant, sa vie fut émaillée de moments tragiques, et le peintre fut souvent en proie au doute et à la destruction. Ses angoisses transparaissent nettement dans sa correspondance. Dans cette conférence, nous proposerons d’aborder sous cet angle certains de ses paysages et de ses portraits, en particulier celui de sa femme Camille sur son lit de mort. Les Nymphéas ces grands panneaux offerts par Monet à la France et présentés au musée de l’Orangerie, ne sont-ils pas tout aussi sépulcraux que sublimes ? Autrement dit, l’impressionnisme est-il nécessairement une peinture de la joie?

Illu. :Claude Monet, Femmes au jardin, détail

 

Facebook