La transformation de la Pinacoteca di Brera et le défi de la muséologie contemporaine

  •  Segantini Giovanni Costume grison

 

James Bradburne

Directeur de la Pinacothèque de la Bréra, Milan

Formé au Canada et en Angleterre, James Bradburne, membre de plusieurs comités et conseils internationaux, a publié de nombreux ouvrages sur les nouvelles méthodes du savoir. Architecte et designer anglo-saxon, spécialiste de musées, concepteur de pavillons de foires internationales, celui de Vancouver lui a valu une renommée internationale. Chargé de la conception du Metropolis center de sciences et technologie d’Amsterdam, il a dirige le musée Angewandte Kunst de Francfort et le Palazzo Strozzi à Florence.

La pinacothèque située dans le palais baroque milanais de la Brera, dans l’antiquité le quartier braida, devenu Brera, était une zone de maraîchers traversée par des canaux. Le palais conçu avec une entrée monumentale sur le côté du canal et d’une entrée de service côté rue, ce n’est qu’à une époque récente que les alentours ont été remaniés et que la plupart des canaux ont été comblés puis recouverts par de nouvelles artères routières plus larges..

Construit en 1571 à l’emplacement d’un ancien couvent par la Bulle pontificale de Grégoire XIII, l’édifice agrandi en 1591, ne sera terminé qu’en 1776. La Compagnie de Jésus qui s’y trouvait fut abolie en 1773 puis le palais fut donné au gouvernement, La Lombardie appartenant alors à la Maison d’Autriche, Marie-Thérèse y institua les Scuole Palatine, et fonda également l’Accademia di Brera, avec des sculptures, des toiles, des gravures. Par la suite, l’inauguration de la Pinacothèque royale et nationale du royaume d’Italie eut lieu le 20 avril 1810. La collection Giacomo Sannazzari, léguée à l’Hôpital de Milan fut ainsi rachetée par Brera au Vice-Roi. Elle comprenait notamment le « Mariage de la Vierge » de Raphaël. Aujourd’hui  la Brera d’une grande richesse conserve non seulement des œuvres de Mantegna, Caravage, Rubens, Jordaens et Van Dyck mais aussi des peintures d’Ambrogio Lorenzetti, Umberto Boccioni et Giovanni Segantini. La collection continue de croître grâce à de nombreux dons et acquisitions.

  • Vendredi 13 octobre 2017 à 18h Athénée amphithéâtre Wrésinsky place saint Christoly
Facebook