Charles Perrault et les arts

Marianne Cojannot Le Blanc

Professeur d’histoire de l’art moderne, université Paris-Ouest Nanterre la Défense

Agrégée d’histoire et docteur en histoire de l’art, Marianne Cojannot-Le Blanc est professeur d’histoire de l’art moderne à l’université de Paris-Ouest Nanterre la Défense, directrice du département d’histoire de l’art et membre du bureau exécutif du Labex de Paris Ouest qui réunit plusieurs laboratoires de recherche. Spécialiste des arts du XVIIe siècle, elle est auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques.

Charles Perrault (1628-1703), frère de l’architecte Claude Perrault, né et mort à Paris, célèbre pour ses contes, est l’un des grands auteurs du XVIIe siècle. Les arts prirent en cette seconde moitié du XVIIe siècle une place telle dans les esprits que l’on ne pouvait plus se contenter de quelques noms illustres. Penser à la grandeur de la France, à la gloire du roi ; c’est ainsi que Charles Perrault fut chargé par Colbert de la politique artistique et littéraire de Louis XIV, au sein de la « Petite Académie ». Dans son poème « La Peinture » (1668) qui mêlait la louange de Colbert et de Le Brun à celle de Louis XIV, il  proclamait déjà la France digne héritière d’Athènes et de Rome où les Beaux-Arts avaient successivement excellé. L’éloge de Perrault et les écrits de Roger de Piles consacraient le rôle de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée en 1648 et de l’Ecole française dans la vie artistique du royaume. De grandes personnalités proposées en modèles telles que  Poussin, Le Sueur et Le Brun, régnaient dans le Temple du Goût que Voltaire célèbrera au siècle suivant. La France devenait la fille de l’Italie de la Renaissance. C’est au sein de la Petite Académie que les érudits groupés par Colbert autour de Perrault, élaborèrent les programmes des décors royaux, notamment pour le palais des Tuileries. Différents épisodes de la légende du dieu-soleil constituaient  dans le grand appartement autant « d’images emblématiques des belles actions du roi ». Après la mort de Colbert, une crise devait s’installer au sein des milieux artistiques officiels. Charles Perrault devint le chef de file des « Modernes » dans la querelle qui devait les opposer aux « Anciens ».

Ill. :Nicolas Poussin, L’Inspiration du poète, détail

Facebook