A table avec Véronèse !

Vincent DELIEUVIN

Conservateur en chef au musée du Louvre.

Conservateur en chef au musée du Louvre. Docteur d’histoire de l’art, conservateur du patrimoine au département des Peintures du musée du Louvre, en charge des peintures italiennes du XVIe siècle, il a été commissaire de plusieurs expositions organisées au Louvre : « Titien, Tintoret, Véronèse, Rivalités à Venise » en 2009, « La Sainte Anne », l’ultime chef-d’œuvre de Léonard de Vinci » en 2012, « Raphaël, les dernières années » 2012. Ayant poursuivi ses recherches sur Léonard de Vinci il a assuré le commissariat de la rétrospective à l’occasion des 500 ans de la mort en France du grand maître toscan.

Originaire de Vérone, Paolo Caliari (1528-1588), plus connu sous le nom de Véronèse, s’imposa à Venise dans les années 1550, en décorant des salles du palais des Doges. Mais c’est avec ses somptueuses représentations de repas bibliques qu’il devint l’égal de Titien et de Tintoret. De la Cène à Emmaüs du Louvre, peinte dans sa jeunesse, aux quatre immenses toiles des Noces de Cana,  du Repas de saint Grégoire le Grand, du Repas chez Lévi et du Repas chez Simon, datant des années 1560-1570, Véronèse imagine de singuliers banquets où le drame sacré semble s’effacer sous d’imposantes architectures, comme noyé par une narration abondante et une exubérance décorative. L’éclatant succès de ces images grandioses, reflet du faste de la Sérénissime, n’empêcha pas l’Inquisition de questionner leur correction, à l’époque où s’affirmait l’esprit de la Contre-Réforme.

Ill. : Véronèse, Le Repas chez Lévi, détail

 

 

Facebook