Nicolas Pineau et l’invention de l’art rocaille

Date : 04/03/2022
Lieu : Bordeaux Athénée amphithéâtre Wrésinski et en replay Inscription

Bénédicte Gady
Conservatrice du patrimoine, en charge de la collection d’arts graphiques du Musée des Arts décoratifs de Paris

Ancienne pensionnaire à l’Académie de France à Rome, Docteur en histoire de l’art, Bénédicte Gady a consacré sa thèse aux débuts de la carrière de Charles Le Brun.   Tout d’abord, rattachée au département des Arts graphiques du musée du Louvre, actuellement elle est conservatrice du patrimoine en charge du département des Arts graphiques du musée des Arts décoratifs à Paris.

Aujourd’hui oublié, Nicolas Pineau est pourtant l’un des inventeurs de ce qu’il est convenu d’appeler le style rocaille. Cet art de la courbe et de la contre-courbe marque tous les domaines artistiques au début du règne de Louis XV. Nicolas Pineau s’illustre dans les projets de mobilier, d’architecture intérieure, mais aussi de fontaines. En 1716, il part en Russie, appelé par Pierre Ier le Grand pour décorer notamment le château et les jardins de Peterhof. De retour en France, il assure avec Meissonnier le leadership artistique à Paris de 1730 à sa mort en 1754. Les boiseries de l’hôtel de Varengeville, exécutées d’après ses inventions, sont présentées au Metropolitan Museum à New York. »

Ill., , L’art Rocaille, Fronton de miroir, Strasbourg

Facebook