Le temple de Zeus à Olympie

Date : 11/02/2022
Lieu : Bordeaux Athénée amphithéâtre Wrésinski et en replay Inscription

Jacques des Courtils
Ancien membre de l’École française d’Athènes, professeur émérite de l’université Bordeaux Montaigne

Ancien membre de l’École française d’Athènes, désormais professeur émérite de l’université Bordeaux Montaigne, il est membre de l’Académie Nationale de Bordeaux et de l’Académie Montesquieu. Il a publié des articles spécialisés dans des revues archéologiques peu connues du public, et son dernier livre remonte à 2019 : « Voyage en Turquie antique », chez Actes Sud, avec des photographies de Ferrante Ferranti.

Le temple de Zeus à Olympie abritait la fameuse statue de Zeus par Phidias considérée comme une des sept merveilles du monde antique. L’édifice lui-même était un des plus grands temples construits par les Grecs, en l’honneur du plus grand de leurs dieux. Il gît aujourd’hui au sol comme un géant désossé. Son décor sculpté, d’une grande richesse, est miraculeusement conservé (au musée d’Olympie, mais deux métopes sont au Louvre) : outre les travaux d’Hercule, il présentait, sur un fronton, le combat des Centaures et des Lapithes et sur l’autre, les préparatifs de la course mythique qui aurait occasionné la fondation des fameux Jeux Olympiques. Une ré-interprétation récente de cette dernière scène amène à en proposer une lecture totalement différente, ce qui a pour effet de modifier complètement la compréhension de l’édifice lui-même et de lui donner une importance historique beaucoup plus grande. Cette reconsidération se répercute alors sur l’interprétation que l’on donne d’habitude d’un autre édifice très célèbre, le Parthénon d’Athènes : bien que dédié à la déesse Athéna, ce superbe temple… n’était peut-être pas un temple.

Ill., Temple de Zeus à Olympie

Facebook