Le « Japonisme » en France de Monet à Matisse : histoire d’une révolution esthétique

Date : 14/01/2022
Lieu : Bordeaux Athénée amphithéâtre Wrésinski et en replay Inscription

Gilles Genty
Historien de l’art

Historien d’art, Ancien chargé de cours à l’Ecole du Louvre spécialiste des symbolistes et des Nabis, il leur a consacré de nombreux articles et ouvrages et participé à plusieurs expositions dont il a été co-commissaire, parmi lesquelles « Maurice Denis » Le temps des Nabis, présentée à Montréal, 1998. Les trois âges du symbolisme français » 1999,  De Caillebotte à Picasso, chefs-d’œuvre de la collection Oscar Ghez, à Paris au musée Jacquemard André, De Gauguin aux Nabis, le droit de tout oser » au musée de Lodève en 2010, en 2013 Odilon Redon le Prince du rêve et Maurice Denis graveur au musée Bonnard. En 2015 il a été co-commissaire de l’exposition « Affiches et estampes de Toulouse-Lautrec » présentée au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Avec l’ouverture, à partir de 1855, du Japon au commerce, les européens découvrent avec des yeux émerveillés d’étonnants objets traditionnels, d’inconnues céramiques, étoffes, livres illustrés, estampes qui les fascinent. La constitution de grandes collections privées (Cernuschi, Guimet), bientôt relayé par le travail de critiques d’art passionnés (les frère Goncourt, Louis Gonse) et de marchands avisés (Siegfried Bing) offrent aux artistes la possibilité d’étudier les gravures d’Hokusaï, d’Outamaro ou d’Hiroshige. Dans le même temps, le grand public a accès à cette culture par l’intermédiaire des Expositions Universelles (Londres 1862, Paris 1867 et 1878). De Gustave Moreau à son élève Henri Matisse, de Claude Monet (qui fait construire un pont japonais à Giverny) à Van Gogh, de Gauguin à Bonnard (surnommé le « Nabis japonard »), les peintres ne cessent de s’inspirer des audacieuses feuilles japonaises, de leurs couleurs posées en aplats, de leurs graphismes radicaux. Le Japonisme est sans conteste l’une des révolutions esthétiques majeures des années 1880-1914.

 

Ill., Claude Monet, Madame Monet en costume japonais

Facebook