Visite du Château de Bonaguil et du village de Monpazier –

Rendez-vous à 7 h 45 place des Quinconces

découverte du Château de Bonaguil

Petit historique

Le premier document connu qui témoigne de l’existence de Bonaguil date de 1271. La place forte est alors agrémentée d’une simple tour de pierre, base du donjon actuel. Vers le début du XVe siècle, une deuxième campagne de construction lui donne son aspect définitif. Un premier logis, modeste, s’y ajoute. Mais c’est Bérenger de Roquefeuil (1448-1530), issu de l’aristocratie du Quercy et du Rouergue, qui va consacrer plus de trente années de sa vie à faire de Bonaguil la forteresse de légende qu’elle est aujourd’hui. La forteresse est à nouveau remaniée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par Marguerite de Fumel. La Révolution française va se révéler dramatique pour le château : une loi de 1793 donne l’ordre d’abattre les constructions jusqu’au corps de logis et de décapiter les tours. La commune de Fumel se porte acquéreur de Bonaguil en 1860 et le fait classer au titre des Monuments Historiques dès 1862. (Source: site officiel du Château de Bonaguil)

A midi, nous déjeunerons à Monpazier au restaurant Privilège du Périgord.

Avant de partir visiter le village de Monpazier à 14h30.

Ancienne bastide du XIII ème siècle, fondée en 1284 par Edouard 1er d’Angleterre, ce village est considéré comme étant la Bastide la plus belle et la mieux conservée parmi les 300 bastides du Grand Sud-Ouest. Sa place centrale est entourée d’arcades et sa halle conserve d’anciennes mesures à grain. Un peu en retrait s’élèvent l’église St-Dominique, la maison du Chapitre et les anciens bâtiments conventuels de l’ordre des Récollets.

Facebook