Les aventures du noir au temps de Caravage

Olivier BONFAIT

Professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Bourgogne

Olivier Bonfait a fait sa thèse sur  peinture et société à Bologne aux XVII et XVIIIe siècles, puis a élargi ses centres d’intérêt à la peinture en Europe à l’époque moderne et à l’histoire de l’histoire de l’art. Il prépare en ce moment une édition critique des Entretiens de Félibien, la première histoire de la peinture écrite en français sous Louis XIV et une histoire du grand format du XVIe au XXe siècle.

On dit généralement que le noir comme couleur apparaît au XXe siècle avec Matisse (« Le noir est une couleur en soi ») ou avec Soulages. Mais à partir du XVIe siècle se multiplient les expériences du noir dans la culture visuelle, entre le développement des caractères noirs de l’imprimerie et le tableau La Nuit de Corrège. La conférence permettra de mettre la lumière sur ces  différents registres du noir : l’obscurité de la nuit chrétienne, l’exploration des possibilités de l’ombre sombre, le noir noir de Caravage, qui est aussi une expérience du vide et de l’infini de l’univers.

Ill. : Théophine Bigot, Saint-Sébastien soigné par Irène

Facebook