Diego Giacometti, artiste et modèle

Thierry Dufrêne

Professeur d’histoire de l’art, université de Nanterre

Thierry Dufrêne est professeur à l’Université de Nanterre, spécialiste d’art contemporain, en particulier de sculpture et de Giacometti. De février 2007 à juin 2013, il a été Adjoint au Directeur général de L’Institut national d’histoire de l’art (INHA), en charge des relations internationales. Parmi ses publications : Giacometti. Les dimensions de la réalité, Paris, Skira, 1994 ; Giacometti/Genet : masques et portrait moderne, Paris, Vilo, 2006 ; Le Journal de Giacometti, Paris, Hazan, 2007.

Diego Giacometti, frère du célèbre Alberto, est une personnalité brillante et l’une des figures de proue de la sculpture et du mobilier modernes. Les deux frères partagent à Paris le même atelier, 46 rue Hippolite Maindron, jusqu’à la disparition d’Alberto en 1966. A la fin du conflit la personnalité artistique de Diego se fait jour. Il est remarqué par les Maeght, qui lui commandent des pièces pour leurs résidences personnelles. Le succès est tel qu’il aboutit à plusieurs commandes dont la création de l’entier ameublement d’une salle du restaurant zurichois « La Kronenhalle ». Après le décès d’Alberto, Diego s’immerge dans un monde imaginaire et fantasque, d’où naît une production prolifique de pièces fabuleuses, peuplées d’un univers de personnages, d’animaux et d’éléments végétaux. Chaque pièce conçue par le sculpteur l’est pour une personne en particulier, élaborée en fonction et pour son destinataire. Diego s’investira jusqu’au bout dans la réalisation de meubles épurés, à l’armature sobre et à l’architecture visible, témoignant d’un génie inventif et d’un sens esthétique sans borne.

 

Ill. : Diego Giacometti, né à Borgonovo, Suisse, en 1902, décédé à Paris en 1985

 

 

 

Facebook